Hiver 2010: Cagne - Amen - Pointe des 4 Cantons

Publié le par bigfoot

Ah ben oui, cest pas beaucoup de sorties pour trois mois d'hiver.

On sait que je déteste la neige au plus haut point. elle est tombée tellement bas. Mais bon, ce n'est pas une excuse. Jadis in time, j'allais bien trainer en bord de mer et notamment dans l'Estérel en attendant la fonte au printemps.

 

Et puis j'ai trouvé un nouveau truc, que je détestais pourtant au moins autant que la neige: le vélo. J'essaie d'aller aussi souvent que possible au boulot avec cet outil. 20 bornes A/R environ.

Quand il fait nuit, par la piste cyclable qui longe la zone de Carros, donc tout plat mais à fond à fond pour bien me bruler les cuisses. Et le jour par les collines via Carros village et Le Broc.

Donc les envies d'aller prendre l'air à pied un peu moins fréquentes ces derniers temps. Toutefois, avec les premiers rayons, le goût de la montagne revient au galop.

 

Entre temps, qu'est que j'ai fait? trois petites sorties, certaines vraiment très petites.

 

D'abord, j'ai voulu faire le circuit d'Amen vers Guillaumes dans les roches rouges, connu archi connu mais si beau... La dernière grosse rando que j'avais faite avec mon vieux toutou qui voyait même plus où poser ses pattes et qui tombait dans tous les trous du chemin (ah... nostalgie...)

Amen, mi février, on sait qu'il va y'avoir de la neige... donc je prends les raquettes au cas où. Comme j'ai pas envie de faire de la raquette, je décide de ne pas faire le tour habituel mais de me contenter d'un A/R retour le long de la clue sans monter jusqu'au hameau. Je sais que cette zone n'est pas très haute en altitude et exposée plein sud, donc normalement déneigée.

Sauf que... pour y parvenir... c'est exposé du mauvais côté.

Toute la montée dans la neige. La flemme de mettre les raquettes et puis ça va pas durer, je vais basculer du bon côté. Plus d'une heure dans une neige très molle, ça tue. Je capitule et mets enfin les raquettes. Moins de cinq minutes après, enfin plein sud et plus du tout de neige... ahhhhhhhh... mais maintenant que j'ai les raquettes aux pieds, il est hors de question de les retirer si vite. Et me voila à marcher dans les rochers avec les raquettes. Vraiment pas pratique du tout. Tel pingouin sur la banquise...

Ca me saoule donc instantanémént et je rentre à la maison.

Voilà une sortie pour le moins réussie.

Quelques photos...

la cascade d'Amen, haut lieu de canyoning.

amen (3)Zoomée... je sais plus la hauteur exacte, mais 2*40 mètres de mémoire.amen (4)

Bon, elles sont prises de la route ces deux là, oui, je le reconnais. Maintenant les photos de cette sortie extraordinaire.

La faille des gorges de Daluis.

amen (5)

La route d'accès à Villeplane et le massif du Saint-Honorat

amen (6)

Et enfin le chemin parcouru en raquettes . No comment...

amen

 

 

Une autre fois, après un épisode de pluie conséquent, jai décidé d'aller au bord de la cagne au dessus de Vence. C'est un endroit que j'adore fréquenter quand il vient de pleuvoir et que le débit de la rivière est important.

Je me rappelle une fois une crise de nerf (petite) lors d'un été très chaud où la rivière était totalement à sec (do you remember, Fabienne).

Là, elle est pas à sec, que non... et en plus le cadenas qui ferme la grille qui mène à la source du Riou a été forcé. Je peux donc en profiter pour la première fois pour visiter les grottes...

Attention, l'escalier qui y mène est très glissant quand on y monte dans ces conditions très humides.

cagne (2)

cagne (4)

cagne (6)

cagne (5) 

La source du riou quand elle est vraiment puissante...

cagne (7)

cagne (8)

Nous sommes à quelques km du centre de Vence.

la cagneL'entrée proprement dite des gorges, avec des escaliers taillés dans la roche pour mener aux installations de pompage (où je ne sais quoi).

cagne (9)

Ensuite, c'est un enchainement continu de biefs et de cascades surprenants. Un endroit magique, frais même au coeur de l'été.

La petite cascade sur la gauche couvre un escalier qui mène à un petit belvédère extrêmement glissant dominant un très beau resserrement de la gorgecagne (11)

Chaussures étanches indispensables en février.

cagne (12)

Mais quelle vue sur la cascade juste derrière...

cagne (13)

Si l'on a aimé ce premier passage, il est tentant de continuer sur un sentier de la même veine, mais beaucoup plus difficile. Il est certain dans les conditions de ce jour que l'on finira trempé en sortant de la vire. Mais quel régal... Attention, encore une fois, ça glisse énormément et il n'y a pas de main courante. 

cagne (14)

Derrière, festival de cascades. Il y'en a trois qui se succèdent en moins de 500 mètres. Au delà, la rivière est moins tourmentée et moins esthétique (encore qu'après le col de Vence, il y'ait une autre très grosse cascade mais ce sera le sujet d'une autre balade).

Les cascades... plus des exercices d'entrainement à la prise de photos en mode vitesse lente.

cagne (17)

cagne

cagne (18)

cagne (20)

Je disais que le mode lent pour prendre les cascades était juste un effet de mode, mais qu'en fait le mode rapide restituait beaucoup mieux la puissance de l'eau. J'en dis des c... des fois.

cqfd...

cagne (26)

cagne (27)

cqfd 2...

cagne (24)

cagne (22)

cqfd 3...

cagne (29)

cagne (30)

Et pour finir...

cagne (28)

 

 

Mi avril, je me suis enfin décidé à sortir pour de vrai. La pointe des Quatre cantons au départ de Bairols. Un peu plus de 1000 mètres de déniv.

Rando pas très intéressante d'un point de vue esthétique, toujours dans la forêt. Ceux qui aiment la botanique seront ravis de se voir passer progressivement de l'étage méditérannéen à l'étage alpin. Par contre, vu qu'on monte dans la forêt, on n'y voit pas grand chose avant le sommet qui lui par contre est bien dégagé et offre un magnifique panorama.

Le sentier est évident depuis le lacet sous le village. Il monte raide en de nombreux lacets et offre de très belles vues sur la Tinée en dessous.

4 cantons (2)4 cantons (4)4 cantons

Il rejoint une petite route goudronnée que l'on suit environ 500 mètres sur un replat avant de redonner un petit coup de cul qui amène au lieu-dit du Lac (y'a pas de lac, soyez pas déçus).

La plus belle partie de l'itinéraire se situe juste après lorsque le sentier monte sur le fil de la crête avant de se perdre dans la forêt sur la face ouest de la pointe.

Il y'a fort à parier que tout le monde perde le fil du chemin. Bon, ça a été mon cas, mais il faut dire qu'il y'avait un peu de neige résiduelle et que le sentier n'était pas encore marqué par le passage des randonneurs. Si ça arrive, pas de problème, monter plein nord jusqu'à la crête orientée est-ouest puis suivre celle ci pas très loin du fil jusqu'au sommet.

 

Sommet défendu par un cousin de king kong...

4 cantons (5)

 

Magnifique vue au sommet.

Bon, ça va, depuis l'an dernier, le Mounier n'a pas bougé et Ilonse n'a pas disparu.4 cantons (11)

4 cantons (7)

4 cantons (8)

Tiens, il semblerait que j'ai pris des joues depuis la Corse cet hiver...

4 cantons (9)

Retour par le même itinéraire.

Il est temps de passer aux choses sérieuses. Je commence à avoir des fourmis dans les jambes. La forme est là, il faut en profiter.

Commenter cet article

Stéphane 14/11/2013 18:17

Salut !

Dit moi, c'est jouable le Mercantour en hiver, disons fin décembre ?
Ou c'est trop enneigé et impraticable .

bigfoot 30/11/2013 14:53



je t'avais pas répondu? apparamment d'après mes indicateur, non... j'ai dû faire une fausse manip...


alors fin décembre, en périphérie à moins de 1500 mètres en restant sur les préalpes, tu peux en évitant les versants nord. au-delà tu ne pourras qu'en ski de rando et encore ça reste un bel
exploit. 


ces dernières annéessont dangereuses pour le ski hors piste... la météo est très douce et très pluvieuse... de grands radoucissements après d'énormes chutes de neige qui déstabilisent tout le
manteau. ça craint sur la durée. faut viser à la journée si on veut monter haut.



Stéphane 20/10/2013 11:00

Salut !

Merci pour tout ça, je vais regarder de près ton idée mais en privilègiant les plans B à mon avis, ça m'a l'air pas mal du tout ça.
J'aime bien quand c'est assez abrupte :D

De toutes manière je compte rester pas loin de 10j histoire d'en profiter un max.

Pas mal pour le camping sauvage, de toutes manières je ne suis pas du genre à laisser quoi que ce soit sur place !!

Stéphane 06/10/2013 18:53

Désolé j'ai posté trop vite.

Ou se trouve le meilleur point de départ pour les sommets, on va dire tes préférés... ? pour me donner une idée ;)

Camping sauvage interdit évidemment comme dans tout parc national, mais possible quand même ?

Takk Fyrir ! (une pointe d'Islandais ça fait pas de mal) !!

bigfoot 07/10/2013 19:23



salut


non, le camping sauvage n'est pas interdit. tu dois juste être à plus d'une heure de marche de la limite du parc, ne pas faire de feu avec du bois ni laisser de traces et tu as des obligations
horaires pour planter/lever le camp (style entre 19h le soir et 9h le matin (heures à vérifier)).


 


ensuite pour les spots, tout est question de goûts... la chance dans le mercantour est l'immense choix de paysages différents selon les vallées. sur la ligne frontière avec l'Italie, tu auras une
montagne rocheuse, très escarpée... plus tu iras vers l'ouest (allos), plus tu auras "de la montagne à vaches" comme les appellent vulgairement certains de mes copains.


les paysages n'en sont pas moins beaux pour autant.


jette un oeil à la pointe de de la côte de l'âne par exemple.


 


autre option, plus au nord, versant ubaye vers sa source au départ de maljasset/fouillouse/larche... sublimissime avec des sommets autour de 3300 mètres.


 


sinon, en plein coeur du mercantour, j'ai un faible pour la vallée de la tinée...


une idée serait de partir de larche, rejoindre la tinée (même via le gr, ça a du sens, mais y'a des plans b fantastiques)... descendre la tinée pour rejoindre la vésubie en restant au max sur les
hauteurs en rive gauche).


la vésubie est la mecque de la rando locale, très abrupte, donc plutôt difficile. très parcourue sur les entiers d'en bas, elle est quasi déserte sur les cols alternatifs mais tu es à la limite
entre rando et alpi. au col du turini, il est temps d'arrêter et de rentrer à la maison.


en 10 jours exploratoires sans tracer droit, tu te régales.


 


faut faire gaffe en mai/juin. à moins d'être à l'aise sur des pentes très raides enneigées, les traversées d'altitude sont impossibles.


ça fait trois ans consécutifs qu'on se prend des hivers très neigeux et on se retrouve à traverser de sales névés en versant nord à 2500 mètres mi-juillet.


 


 


 



Stéphane 05/10/2013 18:46

Salut David !

Comme tu me l'a demandé je passe par ton blog, car j'aimerai me faire un petit trek ou au moins randonner en étoile si la boucle n'est pas possible !
j'ai justement jeté mon dévolu sur le Mercantour pour son mélange de lacs, sommet et pâturages !

Qu'est ce que tu me conseille, sachant que j'ai l'habitude de la montagne et du hors sentiers ? (Islande inside :d) Les sommets en photos sur cette page donne vraiment envie...

Ce n'est à priori que pour mai ou août mais je préfère m'y prendre à l'avance car il faut aussi que je planifie mon "Islande 2014" !

Bonne rando !