30/11: du refuge de Ciutullu au refuge de ciutullu en passant par le refuge de Ciutullu

Publié le par bigfoot

2h00 du mat. Réveillé par plein de paramètres défavorables.
Envie de pisser.
Ronflements du voisin qui parle en plus en dormant.
La lumière qu'il a pas éteint.
La radio qu'il a laissée allumée (Frequenza mora en boucle, ça gave au moins autant qu'un cours de Statistiques à la fac)
Et surtout une très grosse barre (non pas celle de ma DS (voir articles précédents pour la définition de l'accronyme)) juste sous le scalp.

Je peux agir sur un certain nombre de ces paramètres.
La lumière et la radio.
Les ronflements, je tente la tactique Louis de Funès dans la grande vadrouille (bof). J'ose pas la technique beaucoup plus délicate du service militaire où tu fais taire le gonze d'une gros coup de pelard sur la gueule.
La grosse barre, ben, faut être patient et boire de l'eau.
Le pipi, en soi, c'est pas trop difficile à résoudre, sauf que la porte est bloquée, gelée par la glace dans les joints. Un effort, et je me retrouve sans trop de surprise face à 30 bons cm de poudreuse devant moi. En chaussettes, c'est pas marrant du tout. Et ça continue de tomber comme à Gravelotte (culture, quand tu nous tiens...). Bon, vaut mieux ça que des schrapnels. Ca va quand même me pousser à l'immobilité forcée pour aujourd'hui.

P1030712 [Résolution de l'écran]
Journée discussion donc avec une petite sortie digestive en début d'après midi sous la neige et un très fort vent d'ouest. Il ne cesse quasiment pas de neiger de la journée.
Le téléphone ne passe pas depuis deux jours. Je me dis que peut être Tatiana s'inquiète de mon immobilité et l'absence d'appels depuis deux jours, surtout qu'elle sait que la météo devait se dégrader fortement. En montant un peu au-dessus du refuge, je capte enfin un signal. J'en profite pour appeler et la rassurer.
Qu'est ce qu'elle me dit pas, la bougresse? "tu penseras à ramener des figatellis? c'est la saison".
Euh... t'as raison, j'allais y penser... ah ben oui, je vois qu'elle s'inquiète.

Photo prise exactement à l'endroit du coup de fil (il manque le bruit du vent). Pas évident de trouver un shoppi dans le coin.
P1030714 [Résolution de l'écran]Ah ben oui, c'est un vrai petit coup de tabac.

The hut. C'est limite pour rentrer au refuge en suivant les traces de pas de l'aller. Elles s'effacent déjà au bout de 15 minutes.
P1030715 [Résolution de l'écran]Ah oui, on voit de suite que je suis dans mon élément sous la neige. Pffff, vivement les tongs, y'en a marre de ce temps dégueu.
P1030721 [Résolution de l'écran]Pousse toi, on voit pas les stalactites.
P1030720 [Résolution de l'écran]
Le fantôme (c'est comme ça qu'il se fait appeler, il préfère l'anonymat (il a du regarder un peu trop San ku Kai quand il était gamin (culture, quand tu nous tiens))et 3) me propose de rester avec lui pour les prochains jours et de le suivre sur la Strada, la haute route corse, en fait le gr20 en hivernal. Aller jusqu'à la brèche de Goria, Capitello, Rotondo.
C'est sûr que l'idée est séduisante. Il connait la montagne corse comme sa poche. Faire les plus hauts sommets corses sous la neige, ça a de la gueule. Mais je n'aime pas la neige. Faire mumuse une demi-journée ça va ou bien passer parce que c'est nécessaire pour continuer, ok, mais rester volontairement dans la neige, c'est pas mon truc. Moi, je préfère le bon vieux caillou qui fait mal aux genoux (chou, hibou... c'est quoi déjà la suite de la liste? faut que je ressorte le bled) donc refus poli mais ferme et définitif. En aucun cas je ne fais preuve de pusillanimité (yes, j'ai réussi à la caser, ça faisait 5 ans que j'essayais de le placer celui là).

Fin d'aprem, petite éclaircie. Il fait -6°Cdehors, 13°C à l'intérieur. Régulièrement, une petite souris fait son apparition autour de la poubelle pour grignoter nes déchets (qu'est ce qu'on peut produire comme merdes). Je la trouve attendrissante, seule ici avec la tempête dehors, si petite et vulnérable (quand je vous dis que je tafiolise)...

Sous l'éclaircie, la Paglia apparait enfin débarassée de la naige sur sa face ouest par le vent.
P1030725 [Résolution de l'écran]Le col des maures entre Paglia et Tafonatu, là où j'avais stoppé mes vélléités (vous avez vu quand je fais des efforts vocabulatoires? ça a plus de gueule que la vulgarité du post d'hier) d'ascension du Tafonatu au mois de mai dernier.
P1030726 [Résolution de l'écran]Dernier regard vers l'ouest. Une nouvelle grosse dépression va nous toucher cette nuit.
P1030727 [Résolution de l'écran]La météo l'annonce encore plus violente que celle qu'on a eue aujourd'hui. Pas d'amélioration prévue avant demain après midi.
Bon, je partirai donc demain matin... Oui, je sais...

Euh, pas la peine d'insérer le plan du parcours pour aujourd'hui je crois...

Publié dans corse

Commenter cet article