28/06: la Tête sud des Bresses (2824 m)

Publié le par bigfoot

Autant l'an dernier j'avais été glouton dans mes envies de sorties montagne, autant cette année j'ai beaucoup plus de mal à me motiver pour me lever tôt et me faire mal.

Depuis plusieurs années, j'avais réussi à faire une croix sur tous mes petits (mais vraiment petits) problèmes perso. En ce début d'été, il me pètent de nouveau en pleine gueule et je n'ai pas trop la tête à la montagne.

 

Vivement la salvatrice régénération islandaise annuelle. Encore que... mes retours sont parfois encore plus difficiles avec toutes les questions métaphysiques strictement inutiles qui m'assaillent. Un mois de solitude, c'est trop bon. Ne penser qu'à soi... Marcher, manger, boire, dormir... Curieusement, autant on pourrait penser qu'on va se poser mille et unes questions,  autant l'esprit est totalement libéré de nos petites questons existentielles.

Par contre au retour, le monde ne s'est pas arrêté et tu peux te prendre un de ces retours de manivelles... Ca avait été particulièrement le cas en 2008 notamment où j'avais vraiment vécu une expérience très difficile entre désert et tempête de neige.

 

Mais qu'est ce que j'étais bien...

 

 

Bon, la Tête sud des Bresses... Ils me l'ont bien vendue dans les topos...

Je cite:"la tête sud des Bresses représente une sorte d sommet idéal pour le randonneur épris d'une relative solitude, désireux de sortir des sentiers battus... un panorama fameux sur le cirque de Péfouns à l'ouest et le massif de l'Argentera à l'est... des coups d'oeil uniques sur quelques uns des plus beaux lacs des alpes méridionales..."

 

Mouais... disons que je suis épris d'une solitude totale... même si c'est pas la solitude qui m'a manqué, mais juste l'envie. Pas trouvé les panoramas fabuleux... Quand l'état d'esprit n'y est pas... Au moins un bon entrainement physique, le tour bouclé en 6 heures pauses comprises contre 8 hors pause dans le topo. Je sais, la montagne n'est pas un terrain de sport ou de courses mais quand l'envie n'y est pas, tu t'attardes pas.

 

Réveil à 4h00 comme d'hab... Comme d'hab cette année... et m...!!! j'ai pas envie... je me retourne dans mon lit.

7h30, je me mets un énorme coup de pied au cul pour me lever et faire cette sortie montagne.

 

9h00, parking du col de Salèse. Il y'a quelques voitures et des gens prêts à monter. Qu'est ce que je n'aime pas ne pas être le premier le matin sur les chemins...

Montée au col de Salèse avalée en moins d'une heure, à la limite de courir. Si mon compte est bon par rapport au nombre de voitures, j'ai déjà doublé tout le monde en arrivant au col, même un cycliste (il avait mille ans, faut dire) pas au courant que le col est interdit aux vélos (parc du Mercantour).

A partir du col de salèse, c'est vrai qu'on peut partir dans toutes les directions vers des paysages différents mais alors cette montée est pour moi à chaque fois une vilaine purge. Une heure de perdue avant de commencer à profiter...

 

Maintenant le chemin de montée au lac Nègre jusqu'à Camp Soubran (voir photos sur le lien du lac nègre), toujours aussi caillouteux mais avec de superbes vues.

 

Camp Soubran, c'est maintenant qu'on quitte les sentiers balisés...

Là le chemin d'accès vers Frémamorte

tete sud des bresses

 Bien bel endroit pour une nuit de bivouac. A retenir.

tete sud des bresses (4)

Il faut monter depuis la balise  de camp Soubran tout droit vers les lacs des Bresses en contournant les quelques barres rocheuses qui pourraient gêner. Vraiment simple.

 

Et on arrive ainsi au premier lac des Bresses, encore bien pris par les glaces. Au fond, la cime de Frémamorte.

tete sud des bresses (5)

 

tete sud des bresses (6)

Il faut contourner le lac par l'est. Le Giegn en arrière plan

tete sud des bresses (7)

Le lac Nègre est juste en dessous du Giegn (beaucoup plus bas), inaccessible directement depuis ce point.

tete sud des bresses (8)

Les lacs de frémamorte et la cime du Pagari de Salèse

tete sud des bresses (9)

Atteindre le second lac des Bresses est une formalité accomplie en moins de 10 minutes depuis le premier lac.

Le premier lac vu depuis le deuxième (faut suivre)

tete sud des bresses (10)

Et le deuxième (pas vu depuis le premier)

tete sud des bresses (11)

Sous la glace, il se ressemblent un peu...

tete sud des bresses (12)

tete sud des bresses (13)

Là aussi on le contourne par l'est. Dans ces conditions d'enneigement, le plus simple est de remonter sur le doux névé qui remonte vers le collet des bresses pour éviter les pénibles cailloux (là, on sait qu'on est dans les alpes du sud, y'a pas à se poser de questions)

Le lac et le Cayre Pinchu qui le domine.

tete sud des bresses (14)

A l'approche du collet des Bresses,à la sortie du névé...tete sud des bresses (15)

Généralement, j'aime bien ces ambiance complètement minérales. Aujourd'hui, beaucoup moins... Ce névé est bienvenu pour m'éviter de me tuer les genoux dans les pierriers.

Le lacquet en dessous du collet des bresses, et le vallon qu'il faudra suivre pour rejoindre le sommet (qu'on ne voit pas encore sur la photo)

tete sud des bresses (16)

pause au collet des Bresses. On voit une cordée qui monte par le versant italien vers le col de Frémamorte (zoomée).tete sud des bresses (17)

Très belle vue sur l'Argentera...(non zoomée)

tete sud des bresses (18)

Le col de Frémamorte (versant italien)

tete sud des bresses (19)

La montée continue entre pierriers et névés sur la crête orientale de la tete des Bresses. Il existe désormais un sentier assez bien tracé depuis le collet qui va nous mener quasiment jusqu'à la tête (perdu régulièrement plus ou moins volontairement au gré des névés).

La crete devient à un moment très accidentée, il faut revenir dans le thalweg du vallon entre la crete orientale et celle qui va refermer le vallon venant depuis le sud ouest.

tete sud des bresses (20)

tete sud des bresses (21)

Maintenant on se retrouve sur cette crête sud ouest. On y voit le pas de Préfouns et la Cresta savoia

tete sud des bresses (22)

Et la tête des Tablasses (j'ai du mal à voir le chemin de l'ascension de ce sommet pourtant réputé)

tete sud des bresses (24)

Juste avant de s'attaquer au ressaut terminal de la tete des bresses, une petite vue du vallon que l'on a remonté depuis le collet des bresses (super facile sur le névé, super barbant sans doute sur les cailloux (et pour que ce soi moi qui dise ça...))tete sud des bresses (25)

Les topos disent d'éviter les derniers mètres sur la crête en suivant le sentier qui redescend un peu pour contourner les gros blocs plutôt rock and roll et remonter ensuite à l'aplomb du sommet.

Donc, qu'est ce que je fais? tout droit sur la crête... Bon, ce n'est pas forcément dangereux, même si une gamelle dans un trou entre ces immenses rochers serait sans doute fatale ici en solo. Je pourrai attendre un moment avant qu'un galiboy ne passe par là pour me sortir de ce mauvais pas. Mais ce n'est pas non plus du tout ludique comme peut l'être par exemple le Saint Honorat. en fait ces deux cents derniers mètres sont une véritable purge à éviter absolument. Aucun plaisir à gravir par là.

Sur cette photo, la fameuse crête pénible. Rester sur le versant ouest si on veut s'y frotter, il n'ya pas de pente vertigineuse. Le sommet est une étroite plate forme de 2*2 mètres environ.

tete sud des bresses (28)

Alors, du sommet que voit on?

Côté italin un beau lac aux dimensions parfaites de triangle équilatéral.tete sud des bresses (26)

non zoomé cette fois avec le massif de l'Argentera derrière

tete sud des bresses (27)

euh...moi...tete sud des bresses (29)

Comme souvent une vierge en arcopal et un livre d'or dans une boite en inox.

tete sud des bresses (30)

La tête nord des Bresses, autrement plus hardue à gravir que la sud.tete sud des bresses (31)

le pas de Préfouns à nouveau et la mythique Cresta Savoia, un des rares paysages d'aiguilles de la région.

De mémoire, je ne connais que celle là et les aiguilles de Val Pelens au col des Champs.

tete sud des bresses (32)

J'hésite un petit moment à redescendre par le pas des Tablasses puis le Pas de Préfouns mais je ne connais pas le chemin assez bien pour m'y risquer sur des pentes encore très enneigées, d'autant plus que la météo est en train de tourner sévère.

Donc descente au pas de course jusqu'à la voiture.

Mes seuls chamois de la journée juste au-dessus de Camp Soubran.

tete sud des bresses (33)

Je redouble tous les gens que j'ai doublés à la montée et qui allaient sans doute au lac nègre.

Il doivent se dire que je suis cinglé à marcher à ce rythme et à ne pas profiter de la beauté de la montagne.

 

Pour moi, lorsque je suis en aller retour, la descente n'a plus d'intérêt. La journée s'est terminée au sommet, sauf rencontre imprévues d'animaux.

De plus aujourd'hui, le nuages commencent à être vraiment noirs...

tete sud des bresses (34)

J'arrive à la voiture, et comme souvent ça m'arrive, j'ai juste le temps de changer de chaussures et il tombe un orage monumental... Alors? j'étais vraiment si cinglé de decendre si vite?

 

Le lendemain, j'apprends dans le journal que la route de la madone de Fenestre (la vallée à côté) a été submergée par une coulée de boue... Un bien bel orage donc...

Commenter cet article

Menet Stéphane 31/08/2010 09:23


bonjour, chouette site. Je me demandais la semaine dernière pourquoi il y avait juste un socle sur les Bresses, c'est que la vierge a été volée alors. Pour les Tablasses, la voie est le couloir en
neige accessible depuis le pas de Préfouns sur la photo. c'est une vraie bavante côtée F inf .Au plaisir


bigfoot 01/09/2010 11:50



merci beaucoup pour l'info. au plaisir de se croiser quelque part au dérour d'un sentier.


quelle tristesse de savoir que même au sommets de montagnes, on puisse y rencontrer de tels actes de vandalisme. c'est pas qu'elle était belle la vierge en arcopal, mais elle représentait la
croyance des gens du pays... c'est bien dommage...