18/06: Reykjavik (mouais...bof)

Publié le par bigfoot

Objectif aujourd'hui, me faire enregister à Lansbjorg, les secours locaux et leur donner mon itinéraire. J'y vais à pied, passe par le Perlan en coupant dans les bois de la colline (entrainement à nature hostile), des fois que ça m'aurait plu l'année dernière. L'humeur ne s'améliore pas. Lansbjorg: y'a pas à dire. Sont précis. Taille-poids (c'est pour mon cercueil?)-couleur des fringues-matériel utilisé- arrivée prévue- date de l'avion de retour et j'en passe. Ils enregistrent aussi ma balise de détresse.

 

Maintenant, voyons pour le cash. Nada. Je sors ma deuxième carte car j'ai prévu le coup. Merde!!! Bon, et après... dès demain, j'ai plus de distributeurs ni rien à acheter pour les 15 prochains jours. Sauf que demain, je prends le bus de ville pour aller à la gare routière et il ne prend pas la CB (sans doute le seul organnisme d'Islande qui ne prenne pas la carte). Je loue un vélo au camping pour aller au central des bus et leur expliquer mon terrible problème. Veulent me fourguer 10 tickets. Non, j'en veux qu'un. Conclusion, ils me convertissent en cash 280 krs depuis un paiement CB. La nana me dit que c'est vraiment rien, mais à son regard, je vois qu'elle me considère comme un boulet. Pas grave.

 

Hop, en avant pour les courses. Décidé d'une alimentation pour ce trek rationnelle et calculée scientifiquement pour tourner autour de 3000 kcal/jour. Suis à la bourre, toujours passablement énervé (ça passe décidément pas) quand je vais faire mes emplettes à bonus (l'équivalent de lidl en gros) pour l'alimentaire et l'hygiène. Pas forcément le meilleur magasin pour une alimention rationnelle et scientifiquement calculée. Bon, d'entrée, ils n'ont pas tout ce que je voudrais. Ca commence à bouillonner dans la cafetière et donc je me retrouve à acheter au tout venant sans rien calculer scientifiquement. Cacahuètes-chocolat-charcuterie-céréales. Je passe deux plombes à chercher le lait en poudre pour accompagner mon délicieux muesli, alimentation de base de mon séjour. L'étiquetage islandais est rarement traduit en anglais. Faut donc deviner à travers l'emballage. Je prends mes paquets de lait en poudre (mjölg, ça ressemble à milk; ça doit être ça).

 

Retour au camping. Peéparation des rations du p'tit déj en sachets individuels pour chaque jour (16 sachets d'un mélange muesli lait en poudre donc). Au 8°, je trouve quand même que le lait a quand même une drôle de ganache. Je goûte, pas de goût. Je renifle, pas d'odeur. Et là, la lumière dans mon esprit. c'est de la farine que j'ai achetée. J'ai préparé 8 sachets de muesli avec de la farine. Tant pis pour ma pomme, je les mangerai comme ça (des calories en plus), les uns avec farine, les autres sans farine, juste du muesli à l'eau. Déjà j'en salive. Moi qui avais fait du lait mon aliment principal.

 

Rends le vélo à l'accueil, retourne compléter mon sac pour le départ de demain et m'aperçois que j'ai oublié le pq. Retourne à l'accueil chercher le vélo pour en acheter deux rouleaux au magasin du coin pour 300 krs avec ma carte bancaire.

 

Organisation...quand tu nous tiens...

 

Incident diplomatique. Ramène le vélo à l'accueil. Commence à l'énerver grave, la meuf de l'accueil avec mes aller retour incessants depuis ce matin. C'est pas l'assistance sociale ici. Un coup je te prends le vélo, je te le ramène, je te le reprends, je te demande comment fonctionnent les bus, où se trouvent les arrêts. Finalement, dans mon toujours extraordinaire anglais, je veux lui dire que demain je suis seul et que de toutes les contingeances qui m'assaillent aujourd'hui, je ne serai plus l'esclave et débarassé des vicissitudes de nos civilisations occidentales consuméristes. Bien sûr, la phrase passe mal en anglais et elle croit que je suis seul demain et que je cherche de la compagnie pour passer du bon temps. Je passe à la limite d'un uppercut du gauche au menton, sachant qu'elle est tankée comme shaquile o'neal, mais en blond avec des cheveux longs (plus impressionnant).

 

Je crois qu'il est temps d'aller dormir pour oublier cette magnifique journée.

Publié dans islande

Commenter cet article