13/08: Dalakofinn - Laufafell (Hagafellskvisl)

Publié le par bigfoot

Réveil assez tard.

Dos quasi bloqué, certainement à cause de la tension causée par la douleur hier soir.

Jambes flageolantes, tête vide...

 

Je ne comprends toujours pas ce qui s'est passé... J'ai été incapable d'avoir une réaction cohérente... Je me rappelle juste ce matin que j'avais une balise de détresse. Il ne m'était pas venu à l'esprit de l'utiliser...

 

Je crois que je vais rester là pour la journée, pour récupérer. Disons une journée de convalescence. Je n'ai payé que pour une nuit, mais qui va venir vérifier que je reste là?

Ah le destin... je n'arriverai jamais à être hors-jeu de ma vie...

 

 

Première bonne nouvelle de la matinée, je n'ai plus d'eau qui coule au robinet... Je multiplie les aller-retours à la pompe en bas hors de l'eau... C'est très raide pour y descendre, il pleut très fort, san parler du vent.... Non mais croyez vous que ce soit des manières pour un convalescent?

Je ne trouve pas la solution pour reremplir le réservoir... je finis donc par descendre une dernière fois sous la pluie remplir 20 litres d'eau.

 

Ah c'qu'on est bien quand on est sous un toit...

P1060668 [Résolution de l'écran]

Surtout avec un temps pareil dehors...

Ma question... On est vendredi, le refuge restera-il désert un we en plein mois d'août?
Fin de matinée... Premier véhicule...
Un charpentier qui a bossé cet hiver dans le refuge montre à sa femme ce qu'ils ont réalisé.
Il m'explique qu'en fait il existait deux bâtiments, un vieux refuge et un établi, les deux jumeuax et nettement séparés. Ils ont relié les deux cet hiver. La salle commune où nous sommes est une pièce toute nouvelle, celle qui relie les deux vieux refuges.
Il me dit également que le refuge est chauffé par la géothermie... je m'en doutais, vu les tuyauteries qui remontaient de la source chaude... mais la machinerie est dans un local fermé à clé. Il est impossible de la mettre en route.
Sa femme me demande ce que je fais là tout seul, quel est mon itinéraire... Assise sur une des marches de l'échelle, rêveuse, elle me regarde bizarrement comme une espèce rare... "it's not normal, it's strange"... Définitivement, Français ou Islandais, on a du mal à comprendre ma démarche.
Je commence à essayer de lui expliquer mais j'abandonne vite. Avec le français que je maîtrise bien, je n'ai jamais réussi à faire passer le message, alors en anglais avec quelqu'un qui le parle aussi mal que moi, c'est peine perdue.
Ils repartent... ouf...
15h00: un bus avec une grosse remorque...
Il en sort 2 gonzesses et un type qui se précipitent su la remorque... Ils ouvrent... Que vois je? une cinquantaine de sacs à dos...un truc de fou...
Je comprends que ça va pas le faire pour ce soir... Je demande s'il restera une petite place pour moi... Je ne me sens pas de repartir... je me suis mis en mode petit vieux hypocondriaque...
Non, c'est complet...
Je ne négocie pas par rapport à mon pépin de hier soir... Au contraire, ça me booste à bouger de nouveau et me redonne un peu de peps.
J'observe leur manège... des abeilles... ils courent dans tous les sens... rentrer tous les sacs, monter une tente mess à l'extérieur, dresser les tables dedans pour tout le monde, faire bouillir de l'eau.
Je me prépare à partir. A 16h00, je suis prêt à démarrer. Je laisse une partie de ma nourriture. J'en ai trop, je m'allège de 2-3kg.
La boss culpabilise de me foutre dehors avec ce temps immonde... elle peut et je le lui fais bien sentir... Super bonne humeur. En contre partie, elle me propose de m'amener avec le bus jusqu'au sud de Laufafell. Parce qu'en plus, les gens vont venir en bus jusqu'au refuge... Non pas de regrêts en fait de ne pas rester avec eux, je n'aimerais pas passer du temps avec des gens dans ce type de voyage.
Je refuse la proposition... Je ne veux rien d'eux... Je veux me débrouiller par moi-même... De toutes façons, je pense qu'il est très intéressant de marcher entre Laufafell et Markarfljot...
"Take care, c'est super dangereux de passer là"... pfffff....
De retour au gué d'hier aprèm à la vitesse de la lumière... Dès que je suis énervé, je marche toujours très vite...
Je suis parti en faisant mon caliméro... le monde est trop injuste... j'ai vraiment pas de bol... il pleut, je suis malade, que vais je devenir?
Au fur et à mesure de la marche, l'énergie remonte... Ca a beau être de l'énergie négative, ça n'en reste pas moins de l'énergie. Les courbatures disparaissent et les douleurs au dos un souvenir ancien...
Lorsque j'arrive au gué, je suis en pleine forme... un km et je suis à la fameuse cascade qu'il fallait absolument ne pas sauter en raft...
Ah bon? on se demande pourquoi...
P1060671 [Résolution de l'écran]

 

La descente sous le Laufafell n'est absolument pas dangereuse. Un sentier très net est tracé dans des pentes de la montagne. Il semble que le chemin soit emprunté par des groupes de cavaliers.

P1060669 [Résolution de l'écran]

La Markarfljot forme une petite gorge sous le Laufafell. Elle est sauvage, claire, bondissante... Magnifique.

 

Tout à gauche on devine à peine le haut de la cascade... Montagnes vertes, un peu d'ocres... C'est vraiment top comme endroit. Manque que le soleil et encore, on ne cherche pas de lointains panoramas, labeauté est sous nos pieds.

P1060678 [Résolution de l'écran]

Peu de temps après la cascade, je trouve un magnifique maar...

P1060680 [Résolution de l'écran]

P1060682 [Résolution de l'écran]

Je savais qu'il existait. Un temps, j'ai pensé dressé la tente au bord du lac. Mais j'ai une forme extraordinaire, curieusement et je veux continuer à marcher.

Ces gorges, ces couleurs...

P1060683 [Résolution de l'écran]

J'avais imaginé devant mon pc de remonter le long de ces gorges pour aller vers Hrafntinnusker... Mon arrêt du jour à Dalakofinn a tué l'idée. D'un autre côté, la raideur des pentes et la profondeur des ravinements incitent à la réflexion avant de s'y envoyer. Mais quelle beauté. Nouvel endroit coché pour une explo en profondeur.

P1060685 [Résolution de l'écran]

P1060688 [Résolution de l'écran]

Couleurs vraiment différentes du Landmannalaugar, il y'a peut être là plus de variété encore... Les rouges plus intenses, moins d'ocres et davantages de mousses qui relèvent les couleurs.

 

Et cette Markarfljot...

Il n'y a pas beaucoup d'eau mais je suis sûr qu'elle se descend là aussi sur un petit raft tel que le mien, un petit classe IV. Il suffirait qu'il pleuve un petit peu plus pour faire monter le niveau et ne pas toucher le fond.

P1060689 [Résolution de l'écran]

il faudrait mieux reconnaitre tous les méandres avant de s'y lancer mais ça n'a pas l'air difficile (si les rangers me lisent, ils vont me maudire).

P1060690 [Résolution de l'écran]

Bon, pas sûr que le raft arrive en un seul morceau en bas...

Je vais essayer d'atteindre la confluence avec la Ljosa au sud du Laufafell. Si l'apport d'eau de cette rivière est suffisant, je me mettrai à l'eau demain matin.

 

En bas à droite au bord de l'eau, une petite curiosité,des petits tas d'argile, des sortes de taupinières...

P1060693 [Résolution de l'écran]

P1060694 [Résolution de l'écran]

Ah ce massif rouge de la Ljosa...

P1060698 [Résolution de l'écran]

Dernier resserrement avant l'ouverture sur la plaine de la Ljosa...

P1060699 [Résolution de l'écran]

P1060702 [Résolution de l'écran]

Les trolls du Laufafell me surveillent dans le brouillard.

P1060707 [Résolution de l'écran]

Le soleil a l'air de vouloir faire son apparition...

 

Hagafell... ha!!! ... maudit Hagafell... C'est en dessous de lui que la route va se terminer...

P1060708 [Résolution de l'écran]

La Markarfljot juste avant de rencontrer la Ljosa... au fond la chaine de Sata autour de laquelle s'enroule la Markarfljot qui va faire un 180° pour passer d'une direction sud-ouest à nord-est au refuge de Krokur.

P1060710 [Résolution de l'écran]

La confluence avec la Ljosa vers les terres marrons au fond... Juste avant le resserrement dans les roches noires, passe la f210 allant vers Hvanngil et Alftavatn sur le Laugavegur.

P1060714 [Résolution de l'écran]

P1060715 [Résolution de l'écran]

Le gué de la f210 sur la Markarfljot... Même avec un petit Jymni, ça passerait.

P1060719 [Résolution de l'écran]

Le soleil est en train de sortir de dèrrière les nuages.

La markarfljot est encore faiblarde mais commence à avoir un petit peu plus de fond.

Planter la tente par là ce soir et demain je mets le raft à l'eau... Enfin, il était temps... marre de transporter mon porte-avion sur le dos.

 

Ah ces belles montagnes vertes et noires... A la limite, j'aime presque autant que les ocres du Landmannalaugar.

Les sommets sont beaucoup plus marqués, tranchés, découpés... Et j'ai un faible définitivement pour la montagne.

P1060721 [Résolution de l'écran]

Le brouillard se déchire... retour du soleil... la vie est belle...

P1060723 [Résolution de l'écran]

P1060725 [Résolution de l'écran]

Oui, il y'a assez d'eau pour naviguer.

P1060727 [Résolution de l'écran]

Contourner cette falaise par la brèche qu'y découpe Hagafellkvisl, petit affluent en rive droite.

P1060733 [Résolution de l'écran]

P1060735 [Résolution de l'écran]

Le troll tortue veille sur moi

P1060736 [Résolution de l'écran]

Dernières images diaphanes du Laufafell... J'aime beaucoup ces ciels argentés.

P1060729 [Résolution de l'écran]

P1060732 [Résolution de l'écran]

Je dresse la tente dans la plaine à la confluence entre Hagafellskvisl et Markarfljot.

Quel emplacement magnifique... Bivouac super agréable sous le soleil s'extirpant des nuages me réchauffant juste un instant avant de mourir quelques instants plus tard en se couchant derrière Hagafell.

P1060740 [Résolution de l'écran]

 

Je n'aurais jamais pu choisir meilleur emplacement par rapport aux évènements du lendemain...

Je m'endors paisiblement vers 22h00. Si j'avais su que je passerais une si belle demi-journée de marche après les douleurs de la nuit dernière...

 

Si j'avais su que le pire était à venir...

 

carte

Publié dans islande

Commenter cet article

pregnancy symptoms 22/07/2014 11:28

Sometimes, it is more exciting to observe the wild beauty of nature. Nature can provide us with all kind of entertainments. That is why I always prefer selecting places with natural beauty and diversity for tours.

rachel 21/09/2010 10:56


Ouais je sais...j'arrete pas de mentir...c devenu pathologique ahahah. ;). Et en plus Alexandre envoi mon commentaire avant qu'il soit fini.....houuuuuuu le vilain :D. Tel mere ,tel fils!!!!
Holalalaaaaa le pauvre. Y'avait de l'espoir pour lui pourtant... à 6 mois il se tient debout et sait dire papa maman... mais avec les parents qu'il se paye....c pas gagné MDR! ;) :D.


bigfoot 21/09/2010 15:56



c'est clair...



rachel 21/09/2010 09:26


Je me rend compte....que j'ai pour amis une bande de fouineurs MDR!!!!!!!!!!!!
Alors apres avoir recu un tas de mails .... je dois rectifier quelque chose que j'ai dit dans les commentaires du blog de David! Erreur fatale!!! Oui j'ai pas 30 ans ! Mais 33 ans acomme le Christ
!!!! Cette fois c sur, entre le 4*4 et mon mensonge je vais vraiment bruler en enfer!!!! MDR :P.
Et puis apres un revisionnage des photos ...finalement c toujours Laki mon endroit preferé... mais apres avoir revue la montagne bleu et celle aux orgues de David... c vrai que c beau ! Je dis la
montagne de David si jveux hein!!!
Voila un commentaire inutile....mais on fait ce qu'on peut ;) :P .


bigfoot 21/09/2010 10:40



tu sais pas mentir, rachel, il suffit d'anti-dater tes messages de trois ans et effectivement alors tu n'avais que 30 ans...


pour la boîte de conserve, par contre, je ne peux rien pour toi... pour expier, il faut que tu la donnes à emmaus sans en retirer d'autre bénéfice que le sauvetage de ton ame.


 


je ne partage pas ma montagne...


commentaire inutile, oui, pourtant tu m'avais dit que tu ferai des efforts après la lecture de ceux d'hier (euh non, d'il y'a trois ans et un jour...... tu m'obliges à mentir en plus maintenant)