05/08: Rauðholl - Hraunvötn (Veiðivötn)

Publié le par bigfoot

En marchant hier soir jusqu'à rauðholl, j'ai définitivement abandonné l'idée de monter sur les montagnes de Gjafjöll. Je suis à l'extrémité ouest du massif. Les quelques vues que j'en ai eues d'en bas donnent vraiment envie d'aller voir de plus près un de ces jours à quoi ça ressemble.

Un peu de verdure sur les versants, quelques pentes calcinées de cratères ouverts, ça sent le volcanisme récent.

 

Ce soir je devrais être dans la région de Veiðivötn ("les lacs de pêche"). C'est l'un des endroits les plus "neufs" d'Islande. Une région de lacs qui s'est formée suite aux éruptions du XIX° siècle du coin.

 

Des lacs? enfin, ça annonce la fin du désert... Enfin, il est temps de passer à la seconde partie du voyage, celle où mes yeux auront du mal à faire la mise au point au milieu des paysages kaléïdoscopiques du Landmannalaugar. il y'uara ensuite une deuxième partie plus axée aquatique et descente de rivières...

 

Partir maintenant plein sud et espérer sortir de ces épouvantables champs de lave. Sortir du désert...

P1050838 [Résolution de l'écran]

Bizarrement, mon état d'esprit va changer au fur et à mesure de la journée.

Ma plus belle journée dans le désert. Le retour de certaines des sensations ressenties en 2008 enfin. Juste les dernières heures, dommage...

 

Je commence à comprendre ce qui m'avait plu dans le désert. Il aura fallu une deuxième fois pour réaliser. En 2008, ce ne sont pas les champs de lave que j'avais tant aimés, c'était en fait la terrible tempête que j'y avais essuyé. Le mauvais temps avait exacerbé mes sens. Le fait de m'en sortir "vivant" m'avait rendu fier de ma réussite, m'avait donné l'impression d'être maître de mon destin à force de volonté et de résistance. J'exagère, bien sûr... c'est juste la sensation que j'avais eu, rien de plus. il ne s'agissait pas d'un exploit quand on y réfléchit un peu après coup.

 

L'ambiance visuelle du désert, finalement bof...

 

Sauf que aujourd'hui, c'est différent... Le sable... le sable à l'infini... couleurs grises uniformes recouvrant de douces collines. Je rentre là en symbiose avec mon environnement... Je suis bien ici où personne ne vient, dans cette coulée de Haahraun.

De l'autre côté de la Kaldakvisl, dans une ambiance un peu de ce type, ça n'avait pas marché. Trop plat, trop monotone. Ici, je bascule entre des petites failles, franchis des collets qui ouvrent sur de nouveaux horizons. Au fond les montagnes dominant Veiðivötn commencent à apparaitre.

 

Mon objectif intermédiaire du jour est un des deux volcans qui ferment la faille Heljargja, Mani ou Fontur, voire les deux.

Tiens pour une fois, des noms faciles à écrire ou à retenir. Ces deux volcans, je les ai repéré sur google earth depuis longtemps. Ils ont une forme et un relief qui attirent le regard. .

De par a fatigue et la logique du trajet, je n'irai qu'à Fontur, le plus à l'ouest, celui que je considère comme la porte d'entrée de Veiðivötn.

 

Magie du désert... Les photos, juste les photos... le silence est d'or ici... A tout à l'heure sous Fontur (4-5 heures de marche quand même)...

P1050842 [Résolution de l'écran]P1050845 [Résolution de l'écran]P1050839 [Résolution de l'écran]

P1050851 [Résolution de l'écran]P1050847 [Résolution de l'écran]P1050853 [Résolution de l'écran]P1050854 [Résolution de l'écran]P1050855 [Résolution de l'écran]P1050856 [Résolution de l'écran]P1050857 [Résolution de l'écran]P1050858 [Résolution de l'écran]P1050861 [Résolution de l'écran]P1050866 [Résolution de l'écran]P1050867 [Résolution de l'écran]P1050868 [Résolution de l'écran]P1050869 [Résolution de l'écran]P1050870 [Résolution de l'écran]

Sous Fontur, je suis au fond d'une profonde dépression, dans Heljargja. Imaginer les moments d'enfer lors de des éruptions tout au long de cette immense faille apporte un sentiment de modestie assez incroyable. Qu'est ce qu'on est petits devant de tels déchaînements.

C'est bizarre que je ne l'ai pas davantage ressenti alors que j'ai marché pas loin de 150 bornes dans les coulées ininterromues de lave depuis Askja. Ici, la sensation exacerbée pour la première fois depuis Askja.

 

Sur l'avant dernière photo, la montagne orangée n'est pas orange à cause du soleil. Je mets du temps à m'en rendre compte. Il s'agit en fait tout simplement de la couleur de la roche, plutôt rare ici en Islande, qui surnage au-dessus du gris du sable. Il s'agit du volcan Mani. Pour le coup, je regrette un peu de ne pas m'être dirigé vers lui.

La dernière photo, je vous jure que je ne l'écrirai qu'une fois, les montagnes entre Veiðivötn et l'énorme rivière Tungnaa: Snjoöldufjallgarður.

Je toucherai aux lacs avant d'y arriver. Derrière la Tugnaa, je n'aurai plus qu'une journée de marche pour arriver au Landmannalaugar. Ca sent la fin du bourrinage de la traversée du désert. Dans deux jours, je ralentis le rythme pour profiter des beautés des Fjallabak.

 

Ah... Fontur... Très grand moment de plaisir de ce voyage. Pourtant, ce volcan tout gris n'est pas haut, pas beau, pas spectaculaire vu d'en bas... Mais voilà, il cache bien son jeu. Il est ouvert en deux par la faille et il est surtout placé stratégiquement à un endroit plus que privilégié. Et pour finir, c'est d'en haut que je verrai pour la première fois cette année des eaux claires et les montagnes noires et vertes du sud...

 

Commencer par y monter... tout lentement en faisant de longs détours...

P1050872 [Résolution de l'écran]

Mani est de plus en plus beau

P1050875 [Résolution de l'écran]

La dépression marque le passage le plus bas de la faille. Ce n'est pas vrai mais j'ai l'impression que je vais descendre sous le niveau de la mer.P1050878 [Résolution de l'écran]

Traces de pas... les miennes forcément... je suis le seul homme vivant sur Terre... Suis je sur Terre vraiment? Plutôt sur la Lune...P1050879 [Résolution de l'écran]

Quasiment au sommet de Fontur... Au fond, le Vatnajökull à 30 km...

P1050881 [Résolution de l'écran]

C'es évidemment complètement différent du Kambar l'an dernier vers le Laki, moins beau mais tout aussi saisissant, des sensations presque comparables, à la limite de couler des larmes d'émotion... Et pour que bigfoot chiale, il en faut, je vous prie de me croire...

Premier lac de la série: Drekavatn ("le lac du dragon"). Je dormirai peut être là ce soir.

P1050882 [Résolution de l'écran]

Au nord, le lac Þorisvatn, le bras sud Austurfloi, style de genre comme l'Ubaye sur le lac de Serre-Ponçon (ça, c'est pour ajouter des mots clé sur mon blog)

P1050886 [Résolution de l'écran]

Re Drekavatn et l'estrémité de la faille Heljargja.

P1050888 [Résolution de l'écran]

Si je prends pas une douche d'ici peu moi avec ces nuages...

Et vous ai je parlé du vent? Pour la première fois depuis le début du voyage, j'ai droit ici au sommet à un vrai gros coup de vent bien islandais, sans rapport avec la force de ceux de l'an dernier mais quand même. La veste est plus qu'indispensable.

Le sommet, vraiment pas fabuleux mais quelle vue immense avec rien qui barre tous azimuths.

P1050891 [Résolution de l'écran]

Pour le vent, cf vidéo suivante...et puis surtout pour le panoramique de l'immensité sous mes pieds.

Immortaliser ce grand moment. Bien prendre ses appuis pour pas se faire embarquer par une bourrasque.
P1050896 [Résolution de l'écran]

Mani et son chapeau coloré et la Brèche de Roland (toujours mon soucis de référencement éclectique ) devant le Vatnajökull.

P1050898 [Résolution de l'écran]

D'où je viens... en plein centre au milieu médian, une légère trace rosée minuscule... Rauðholl... là où j'ai dormi la nuit dernière.

P1050899 [Résolution de l'écran]

Si, je vous assure, la preuve en zoomant... il est pas si grand que ça finalement.

P1050900 [Résolution de l'écran]Et cette montagne au nom imprononçable Snjoöldufjallgarður... garanti qu'elle fera partie du programme d'un tour futur.

P1050903 [Résolution de l'écran]P1050909 [Résolution de l'écran]

Redescente dans la faille... Et pour le délire, je passe entre les deux lobes écartelés du volcan...

P1050911 [Résolution de l'écran]P1050912 [Résolution de l'écran]Qu'est ce que je suis bien... Même explosé, je n'ai pas envie de m'arrêter. J'ai juste du mal en montée, mais sur le plat, je suis increvable.

P1050913 [Résolution de l'écran]

P1050914 [Résolution de l'écran]

Plus que quelques mètres et je vais déboucher du désert...

P1050915 [Résolution de l'écran]

Euh... presque...

P1050921 [Résolution de l'écran]

Au bord du lac Drekavatn maintenant, le premier beau lac clair depuis Askja qui me semble déjà appartenir à une autre époque.

P1050927 [Résolution de l'écran]

Mais finalement, je veux aller un peu plus loin...

Le dépasser au fond derrière le cratère rouge... D'après la carte, il y'a là un ruisseau intermittent...

P1050930 [Résolution de l'écran]

Me again...

P1050932 [Résolution de l'écran]

Longtemps que j'avais pas vu de panneau et franchement, ça m'énerve de voir cette pancarte au milieu d'ici (n'empêche que je prends en photo).

P1050934 [Résolution de l'écran]

Selon la grosse Mado, ça veut dire qu'il est interdit de pêcher sans permis et qu'il faut aller acheter le timbre au bureau de tabac le plus proche...

 

De l'autre côté, alors, le fameux ruisseau qu'un coup j'y suis, un coup j'y suis pas...

P1050937 [Résolution de l'écran]

J'y suis pas pour le coup.

 

Ouf, il suffisait de contourner un bidule. La source, on dirait en fait que le lac est pas étanche (pas de photo, elle est moche).

Pas envie de stopper juste là, la piste de Jokulheimar, plutot importante passe juste au-dessus.

P1050941 [Résolution de l'écran]

Donc, je poursuis dans l'axe du vallon... sables très mous... progression épuisante.

 

Le ruisseau en fait a tendance à disparaître assez vite dans les sables et je me retrouve dans un sandur asséché. Je n'ai pas d'eau dans la bouteille. Je me retrouve donc pour la première fois en train de crever de soif au milieu des lacs Veiðivötn, et moi je dis que cette performance, il faut le faire.

 y'a pas grand monde qui est capable d'être aussi mauvais pour le coup.

Le vent continue à forcir et les nuages sont plus que menaçants. En parlant d'eau, je devrais pas tarder à m'en prendre une vraie de vraie sur le rable...

 

Mais elle est où la flotte, coquin de moine?

P1050943 [Résolution de l'écran]

 Non, les herbes, c'est pour rire, juste pour le décor... Y'a pas d'eau...

Cette tache rouge m'attire, de même que ces dessins géométriques...

 

ahhhhhhh!!!!, j'ai soif... Si ça continue je vais devoir dérouter vers le sud et rejoindre les lacs à deux km.

P1050945 [Résolution de l'écran]

Yes, quelques flaques sous mon bidule...

P1050947 [Résolution de l'écran]

Etrange...

P1050952 [Résolution de l'écran]

Je pose le sac, bois jusqu'à l'assèchement de la flaque... et m'apprête à monter la tente, c'est pa smal ici quand même et j'aime bien ces décors rouges, comme hier soir...

Mais j'ai des remords à filer tout droit sans faire un petit crochet vers les lacs. Ils sont réputés si beaux...

Je sais que j'y reviendrai dans le cadre d'une sortie ciblée ici mais j'ai envie d'une petite exploration limitée pour me mettre l'eau à la bouche.

 

Je rechausse le sac, sors du vallon en me tuant les cuisses, traverse la route...

P1050954 [Résolution de l'écran]

...et bascule sur Hraunvötn.

P1050955 [Résolution de l'écran]

Le lac a des rives très tourmentées. Je pousse un peu pour dresser la tente un peu à l'écart de la piste.

P1050956 [Résolution de l'écran] Magnifiques volcans en fond. Je m'en approcherai un peu demain matin.

Je finis à peine de monter la tente que le Christ me tombe dessus... Un déluge de pluie et de vent infernal...

Pas mouillé de la journée... Je continue à avoir beaucoup de chance, à moins que je ne sois très fort. Constat qui à mon avis ne se conteste pas et ne mérite pas un débat aussi compliqué que celui des retraites...

En train de manger sous la toile, un bruit de moteur, puis un second 10 minutes après et encore un après... Je mets la veste et sors pour comprendre ce qui se passe...

Je me suis tanké juste sous le remblai d'une piste... Ah... bravo, trop fort...

Trop tard aussi, bonne nuit...

 

the map...new style, mais beaucoup moins précise... (je conserve mes petits secrets)

carte

Publié dans islande

Commenter cet article