01/08: Vonarskarð

Publié le par bigfoot

Encore une fois, mes dons prémonitoires se confirment... Je parle de Johnny hier soir et aujourd'hui, il fait la une...

STOP, hors de question de polluer ce post avec une intro moisie hors sujet...

 

Dans un voyage, il y'a généralement une journée d'anthologie et une journée pourrie...

 

Vonarskarð (le col de l'espoir) est un lieu que je veux découvrir depuis que je m'intéresse à l'Islande. Manqué en 2008 pour cause de neige, délaissé l'an dernier pour un itinéraire plus au sud, j'y suis enfin.

 

Depuis le début de la conception de ce trajet, j'ai une seule crainte: passer ici sous le mauvais temps alors que généralement je m'en fiche un petit peu...

 

Journée d'anthologie. Mon voyage peut finir ce soir là. Il est déjà réussi...

Pas de musique pourrie ce coup ci pour déprimés... du peps là...

 

On me reproche souvent mon manque apparent d'enthousiasme... Donc je le crie ici encore une fois... LA JOURNEE DE REVE.

 

Réveil assez tôt... J'ouvre la tente.

Ciel bleu. aucune menance imminente de pluie.

Plutôt que de reprendre la piste à l'ouest de Valafell, je décide de passer à flanc au dessus de la Rauða. C'est évidemment sur un dévers très important qui me gêne énormément à cause de ma cheville.

P1050370 [Résolution de l'écran]

Jamais de terrain plan pendant tout le contournement. J'ai l'impression d'avoir une jambe plus longue que l'autre au bout d'une demi-heure. En fait d'être devenu un dahut... lequel dahut, c'est bien connu a une jambe plus longue que l'autre ce qui l'oblige à marcher à flanc de montagne pour ne pas tomber (définition ici pour ceux qui me croient pas).

 

Cheminement un petit peu pénible certes, mais quelles vues sur la plaine et le glacier...

P1050373 [Résolution de l'écran]

Arrivé sur un petit plateau au nord de Valafell, la vue s'ouvre enfin sur les montagnes colorées de Vonarskarð.

P1050376 [Résolution de l'écran]

Déjà je commence à râler de ne pas avoir décidé de monter sur le glacier.

P1050377 [Résolution de l'écran]

La traversée classique se fait au centre de cette plaine.

A mon avis il doit y'avoir beaucoup plus intéressant. Si je me fie à la toponymie des noms du quartier, il doit exister des lieux particulièrement colorés. Rauða, c'est la rivière rouge... Rauðakula, je sais pas mais c'est rouge... Laugakula je sais pas non plus mais quand il y'a la racine "laug" dans un nom islandais, il doit y'avoir un truc normalement qui fume pas loin.

P1050385 [Résolution de l'écran]

Partant donc sur le principe que j'ai raison, je marche sur un itinéraire bis que je considère avec fierté totalement innovant et surtout potentiellement bien plus chouette.

La Rauða passe dans ce petit ravin rouge. Je ne la vois pas encore mais j'entends déjà son grondement.

P1050387 [Résolution de l'écran]

 Au bout de ce ravin, elle partira vers la gauche et prendra sa source sur le Tungnafellsjökull ci derrière.

Donc sur la photo précédente, le cheminement en rive droite déjà dévoilé.

En attendant d'arriver au glacier... petit déjeuner au bord d'une résurgence...

P1050388 [Résolution de l'écran]

A ce moment là arrive un 4*4... Pffff, je suis pas à Vonarskarð pour renifler des gaz d'échappement... Ils sont pourtant sympas et me demandent si je suis le gars avec la tente rouge qui a dormi un peu plus loin hier soir. Ils me félicitent pour ma façon de voyager avant de me déconseiller d'aller plus loin. La rivière est vraiment haute et ils n'ont pas osé la franchir. Au moins au-dessus des genoux.

faut croire qu'ils ne savent pas qu'il s'adressent au légendaire bigfoot (ce blog va contribuer à combler cette lacune), lequel a fait de la traversée des gués sa spécialité depuis sa terrible expérience sur l'Arnarfellkvisl.

Sérieusement, depuis ce jour, ces expériences de franchissement de rivière me laissent toujours de grands souvenirs. Je sais depuis ce jour là quelles sont les limites pour traverser. J'y prends à chaque fois beaucoup de plaisir à réussir ces défis que sont les gués.

De l'eau jusqu'au genoux, je n'ai absolument aucune crainte quant à la réussite de la tentative.

P1050391 [Résolution de l'écran]

Bon, heureusement qu'il n'y avait de l'eau que jusqu'aux genoux, le courant est particulièrement vigoureux malgré l'heure matinale. Je comprends qu'ils aient hésité tout à l'heure avec leur bidule en feraille.

Descendre ça avec le raft, ça doit être marrant et sans danger... Mais bon, je suis dans la remontée...

Et ça, pour remonter, je remonte...

P1050397 [Résolution de l'écran]

Très vite dans le rouge, les cuisses et le coeur, pas dans les terres qui sont encore un peu trop loin.

Cette cheville qui ne m'a jamais fait aussi mal...

Une fois que j'ai pris de la hauteur, je laisse le sac un moment et redescends vers la rivière. Je suis surpris de retrouver là un petit canyon vraiment spectaculaire avec une cascade d'un fort beau gabarit... La carte n'en faisait pas mention.

P1050398 [Résolution de l'écran]

P1050399 [Résolution de l'écran]

L'accès est malheureusement très difficile pour ne pas dire plus.

Maintenant remonter la rivière de plus ou moins près du lit en fonction des ravinements qui jalonnent le parcours.

Hors sentier total, plus une trace de pas. Je ne comprends pas que personne n'ait davantage d'esprit d'aventure et de découverte.

C'est pour moi le genre de réflexion rassurante... Je me trouve tellement banal dans la vie de tous les jours... Un mouton au milieu des autres... Finalement, j'ai peu être un caractère un peu différent, plus marginal que je ne le croyais... Ce besoin d'aventures et de découvertes que les autres n'ont pas, je dois continuer à le cultiver.

Be different comme dirait la pub.

 

Trop mal à la cheville définitivement... Arrêt déjeuner... J'enlève les chaussures pour soulager... Pas du tout gonflée, rassurant... Je prends un anti-douleur (j'ai oublié les anti-inflammatoires, gros naze que je suis) puis resserre comme un dingue la chaussure comme pour faire un strap.

Conséquence positive immédiate: beaucoup moins mal sur l'externe (celle qui me fait souffrir)

Conséquence négative immédiate: j'ai mal maintenant sur l'interne mais c'est supportable, sans parler des orteils que je sens gonfler sous le serrage trop fort. J'en ai mal aux doigts tellement j'ai tiré sur les lacets.

Mais au moins je peux continuer... Je commence d'ailleurs à me demander si je vais pas devoir dévier ma route vers Nyidalur pour me reposer quelques jours ou demander assistance pour voir l'état de l'articulation.

 

En attendant la rieuse et verdoyante Rauða...et le premier sommet à contourner Rauðakula...

Pas très rouge tout ça...

Mais au fond, tout au fond, c'est Eggia et les formes et les couleurs semblent annoncer quelque chose de plutôt spécial. Je ne sais pas du tout à quoi m'attendre.

P1050421 [Résolution de l'écran]P1050416 [Résolution de l'écran]Petit constat intérieur sur le moment: c'est ici super beau, c'est sûr mais c'est l'ensemble qui est beau. Les panoramas sont sublimes. Le glacier en face dantesque mais sous mes pieds c'est pas génial. Ca prend pas les tripes. Chaque pas n'est pas un émerveillement. C'est un peu décevant par rapport à ce que j'attendais du site.

 

J'approche du Tungnafellsjökull. Jamais cette année, je ne serai aussi proche d'un glacier. Aussi, je fais un petit crochet sur la moraine pour goûter un peu à l'ambiance.

P1050424 [Résolution de l'écran]

P1050435 [Résolution de l'écran]

Pas super sur la moraine mais c'était bien agréable... pas de photos, c'est pas d'un intérêt indispensable.

Mais déjà, j'ai ressenti des choses... ah ces glaciers... plus jamais Islande sans fouler la glace...

 

Ciel bleu immaculé maintenant... Mais j'ai une chance, un karma incroyable aujourd'hui. Je ne me fais aucune illusion que je vais le payer dans les jours à venir. Je suis habitué aux bascules météo de ce pays. J'ai remarqué un équilibre entre très beau et immonde. Et en principe ça ne passe pas entre les deux par la case "nuageux sans plus".

Ici plus qu'ailleurs, il faut vraiment savoir profiter de l'instant présent (et quand même anticiper quelques solutions de repli si ça tourne vinaigre (bref, être un bon stratège)).

Profitons, profitons donc...

P1050426 [Résolution de l'écran]

Première rencontre animale en cinq jours de marche...

P1050441 [Résolution de l'écran]

Rien que ça, ça met du beaume au coeur.

 

 

Mais bon, je reste un peu sur ma faim. Il est 16h30 lorsque j'arrive sur le plateau au dessus des sources de la  Rauða.

 

Je suis alors sur la ligne de partage des eaux. Depuis Askja, l'eau rencontrée s'écoulait vers l'océan arctique, y compris la Rauða. Désormais, tout va dévaler vers l'Atlantique. Je trouve toujours que ce des endroits spéciaux, marquants, à m'imaginer le cheminement de ces milliards de molécules d'eau.

A quelques mètres près, le destin de la goutte d'eau bascule... elle va profondément influer des dizaines de km plus loin sur les paysages et la vie. Un côté peut rester aride, l'autre devenir verdoyant, juste parce que la fameuse goutte bascule d'un côté du fil et non de l'autre.

A Vonarskarð, sur la plaine en dessous, c'est particulièrement bizarre. Le col est tellement large et plat que les sources de la Skjalfandafljot et de la Kaldakvisl sont quasiment mélangées. Sur la carte, on doit réfléchir un moment pour repérer les bras de l'une et de l'autre. sans les courbes de niveau, on croirait que les deux ne font qu'une. Dévier l'une vers l'autre ne serait sans doute pas difficile. Peut être même qu'un jour un accident géologique provoquera la bascule d'une vers l'autre. Faudra pas que ça bouge beaucoup pour ça.

 

16h30... Je franchis donc mon seuil de Naurouze perso... Et je bascule dans le délire total...

Dans le rouge... mais la terre cette fois, pas les cuisses et le coeur.

 

P1050449 [Résolution de l'écran]

Téléportation soudaine et imprévue sur une autre planète. Je savais qu'il y'avait des secteurs colorés, riches en ryolithes ici, style Landmannalaugar.

Mais je ne m'attendais pas à aussi fabuleux.

P1050450 [Résolution de l'écran]

P1050452 [Résolution de l'écran]

P1050456 [Résolution de l'écran]

Les pentes sont malheureusement très raides et je ne me sens pas capable de descendre dans les vallons.

Cette cheville qui est vraiment trop handicapante. De plus, je suis pour changer bien déglingué et je n'ai pas envie de descendre très fort pour avoir remonter un col important derrière.

Le cheminement me semble également très compliqué pour rejoindre Eggia. Je en vois pas la solution d'où je suis et je ne me sens pas une tentative manquée.

 

Par contre, je suis déjà haut sous Laugakula, plus très loin de basculer de l'autre côté vers la plaine de Vonarskarð où je compte dormir ce soir, pas très loin de Deilir.

J'abandonne malheureusement très vite les pentes colorées de jaune et de bleu et commence la remontée sous Laugakula.

P1050460 [Résolution de l'écran]

Ca reste superbe. Enfin, le sentiment mitigé du début d'aprèm a disparu. Je me régale... Je doute quand même de mon choix de passer par là. Je manque quelque chose d'exceptionnel...

Au fur et à mesure que je monte, j'aperçois de plus en plus de zones géothermiques, de fumerolles, mais toujours plus loin... Je suis en train de faire une erreur, j'en suis sûr.

P1050465 [Résolution de l'écran]

Forte odeur de soufre sous le vent... Un crochet pour me diriger vers cette odeur...

P1050467 [Résolution de l'écran]

Et là, la grosse grosse claque... J'en tombe sur le cul... une immense zone géothermique avec le glacier en fond.P1050469 [Résolution de l'écran]

Non indiquée sur les cartes, la surprise est totale... Toujours pas de trace de pas, j'ai l'impression d'être le premier homme à découvrir ce lieu.

P1050473 [Résolution de l'écran]

Un torrent d'eau bouillante serpente au milieu... entre solfatares et piscine... c'est extraordinaire...

P1050474 [Résolution de l'écran]

A mi-chemin entre Kerlingarfjoll, Namajfjall et Hveravellir... L'un pour les montagnes, l'autre pour le type de solfatares et le dernier pour la piscine...

Je passe plus d'une heure à profiter des lieux...

La chance que j'ai... Au hasard total, tomber sur cet endroit...

 

Et si vous saviez... le meilleur est à venir...

 

En attendant de voir le meilleur...

P1050477 [Résolution de l'écran]

P1050479 [Résolution de l'écran]

P1050480 [Résolution de l'écran]

P1050487 [Résolution de l'écran]

1200 mètres, le vent est fort. Le temps commence à tourner. Il est temps d'aller se mettre à l'abri plus bas.

D'abord monter au col, prendre une nouvelle claque visuelle.

Devant, l'infini Vatnajökull. à ses pieds la plaine et le monolithe noir de Deilir... à droite les montagnes colorées et juste derrière moi en dessous les oranges de la zone géothermique... Le tout baigné dans des nuages de vapeur d'eau et l'odeur tenace du soufre.

Plaisir total.

P1050490 [Résolution de l'écran]

P1050498 [Résolution de l'écran]

P1050501 [Résolution de l'écran]

Et une vidéo panoramique pour lier les trois images...

Mon soucis en prenant par là est lié à la raideur des pentes du côté descendant.

C'est vrai que c'est un peu rock and roll dans les cailloux tout en haut. Je provoque de nombreux éboulements sous mes pas et glisse dans ceux-ci. C'est sans risque et je descends ains beaucoup plus vite.

 

A mi pente, je rentre dans un réseau de vallons encaissées couverts de mousse. Mon but est d'essayer de ps faire trop de montagnes russes. J'en choisis un qui me semble assez ouvert et qui va m'amener en douceur dans la plaine herbeuse que l'on voit sur les photos précédentes.

 

C'est facile, je vais assez vite...

Je suis intrigué par la couleur de l'eau, ces fonds orangés.

Je mets la main dans le torrent. Incroyable... Il est tiédasse...

J'observe mieux... Tout le long sur les côtés, il y'a de minuscules sources d'eau bouillante qui le maintiennent à une température douce. 

P1050507 [Résolution de l'écran]

C'est marrant... Hormis à Landmannalaugar ou Laugarvalladalur, je ne savias pas qu'il y'avait de torrent tiède comme ça en Islande.

Je continue à marcher... Le torrent se couvre de longues algues filamenteuses...

P1050510 [Résolution de l'écran]Je remets la main dans l'eau... Pour le coup, elle est maintenant vraiment chaude...

Quel dommage ces algues et le peu de profondeur de l'eau parce que la température est maintenant plus que bonne pour une baignade.

 

Soudain, une petite cascade sur le torrent, des pierres autour pour former un petit bac...

Là, je crois que je tiens l'endroit ultime. Je sonde le fond... pas d'algues, gravier et 50 cm de profondeur.

P1050515 [Résolution de l'écran]

J'étais en forme pour marcher encore un peu... Mais non, c'est parfait ici pour dresser le camp. Je crois que je ne retrouverai jamais mieux que cet endroit, où que ce soit sur terre...

P1050512 [Résolution de l'écran]

Torrent avec douche intégrée... Une baignoire a été aussi aménagée quelques mètres plus bas mais pas du tout assez profonde. Soit on a les fesses qui sortent, soit le ventre...

 

Un petit affluent me dessert en eau bouillante...

P1050518 [Résolution de l'écran]

Vraiment bouillante... Que se passe t'il juste là dessous pour obtenir des trucs aussi incroyables? Quelle machinerie est à l'oeuvre? Peut être vaut il mieux ne pas savoir.

P1050520 [Résolution de l'écran]

Je repense à la chance incroyable de mes découvertes de cette fin de journée, au hasard qui m'a amené là, c'est fou... Si c'est pas le bon dieu qui m'a guidé, c'est en tout cas un gars vraiment très fort.

 

Un autre petit torrent m'alimente en eau fraiche...

L'endroit parfait je vous dis...

J'ai quitté hier le royaume des trolls pour celui des elfes...

 

Pas besoin de gaz ce soir... Je n'ose pas boire d'eau chaude directement...donc petit bain marie improvisé.

P1050525 [Résolution de l'écran]

Le débit de cette source chaude est quand même assez incroyable...

 

et si on allait se baigner maintenant pendant que ça chauffe...

P1050522 [Résolution de l'écran]

P1050523 [Résolution de l'écran]

La définition du bonheur???

Besoin de rien de plus...

 

A table trois heures plus tard... c'est le problème... Il fait 6°C... choc des températures à la sortie de l'eau

P1050524 [Résolution de l'écran]

Il se met à pleuvoir vraiment fort. Je finis de manger sous la tente avant de m'endormir la tête pleine d'images et d'émotions...

 

 

la carte...

carte

 

Ah oui, au fait, un petit détail sans importance... Je l'ai appris à la fin de mon voyage... Nous sommes là dans un parc national. Il est strictement interdit de dormir ici...

 

Publié dans islande

Commenter cet article

best argan oil 21/10/2014 10:12

Les liquides ont tendance à avoir une meilleure conductivité thermique que des gaz, et l'aptitude à l'écoulement qui fait un liquide approprié pour éliminer l'excès de chaleur à partir de composants mécaniques.

testing omnitech support 27/08/2014 09:45

It is very true that a walk on the Iceland is a very memorable one. It will be like a dream for me and I will cherish each and every moment when I walk through that icy land.

clash 01/03/2014 15:06

C'est juste, ce site fait partie du parc national du Vatnajökull... En même temps, la totalité de ton trek depuis l'Askja est dedans! Dans certaines zones, quand y'a aucun emplacement officiel de
camping à 10km à la ronde (si ce n'est plus), 'faut pas non plus exagérer la répression... D'ailleurs le Ranger ne t'as pas causé de problème la veille, non? (tout autant en plein dans le
parc).

Je trouve que c'est pas pareil que de dormir à 500m du camping du Landmanalaugar, juste pour éviter la foule. Là, si tout le monde faisait pareil, ce serait le bordel.

bigfoot 12/03/2014 18:15



ce qui est vraiment agréable dans la gestion des règles en Islande, c'est l'interprétation de la loi, beaucoup moins obtue qu'ailleurs.


Si j'avais été en bagnole, ils m'auraient collé une prune. à pied, ils m'ont ignoré.


pourtant, c'est en train de changer. la fréquentation devient trop importante pour continuer avec cette philosophie. déjà au laki en 2012, j'ai été contrôlé pour la première fois, mais avec le
sourire et les recommandations d'usage de respect de la nature.


 


il est clair qu'autour des zones les plus courues, ils ne feront pas preuve d'autant de mansuétude.



Valérie 03/09/2010 17:12


Un petit coin de paradis islandais... T'as enregistré le point GPS j'espère ?!


bigfoot 03/09/2010 18:48



t'inquiète... je crois même que je vais me les faire tatouer sous les paupières...